Éric #Morena, interprète du tube Oh! Mon bateau, est mort

Éric Morena, interprète du tube Oh! Mon bateau, est mort
http://www.lefigaro.fr/musique/eric-morena-interprete-du-tube-oh-mon-bateau-est-decede-20191116?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3«Sa maman, son frère Bertrand Devinck, son mari ainsi que son manager Lionel Roban ont la douleur et la grande tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Éric Morena survenu à l’âge 68 ans, à la suite d’une longue maladie à Arcachon le 16 novembre 2019», a-t-il annoncé dans un communiqué repris par le site PurePeople .

Gilets jaunes»: des policiers témoignent #giletsjaunes

«Gilets jaunes»: des policiers témoignent
http://www.mediapart.fr/journal/france/151119/gilets-jaunes-des-policiers-temoignent?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5 NOVEMBRE 2019 | PAR PASCALE PASCARIELLO
Alors que le bilan des violences policières est dramatique, des policiers ont accepté de revenir pour Mediapart, sous couvert d’anonymat, sur les opérations auxquelles ils ont participé. L’un parle de « guérilla » et soutient qu’« on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs », un autre estime avoir été « instrumentalisé », un troisième adhère au mouvement tandis qu’un dernier s’inquiète de sa suite.

C’était le 17 novembre 2018, acte premier des « gilets jaunes ». Touché par un projectile de la police, Richie, 34 ans, perd son œil gauche. Au cours de cette année de mobilisation, on déplore un décès, celui de Zineb Redouane, tandis que 315 autres personnes ont été blessées à la tête, vingt-trois ont été éborgnées, cinq ont perdu une main.

Ce bilan dramatique illustre, par des violences policières, la réponse répressive donnée par le président Emmanuel Macron à un mouvement de contestation sociale. Certains policiers adhèrent à la vision véhiculée par l’exécutif et estiment s’être livrés à un combat, une « guérilla » contre des « casseurs ». D’autres, cependant, reprochent au gouvernement de les avoir « instrumentalisés ». Quatre d’entre